La solution aux déchets : le zéro déchet

Posted on 12/07/2016 at 10 h 10 min

Pas de commentaire

Selon la Banque Mondiale, l’homme produit 4 milliards de tonnes de déchet par an. Soit 10 milliard de kilos quotidiennement. On compte dans cela environ 1,7 milliard de tonnes de déchets municipaux, et presque autant venant de l’industrie. Le reste est composé de déchets dangereux, comme les solvants ou le radioactif.

Les déchets, un impact considérable sur notre environnement

L’utilisation des ressources est aujourd’hui poussée à l’extrême, pour répondre aux besoins grandissants – et pas toujours justifiés – des Hommes, amenant à une quantité de déchets elle aussi grandissante. Il faut préciser qu’une grande partie de ces déchets ne sont même pas collectés par la communauté, et il est difficile de donner un chiffre pour une telle donnée. Néanmoins, il suffit d’aller se balader dans une forêt et de constater que la nature regorge de « déchetteries improvisées » composées de bouteilles comme de machines à laver.
De plus, les « continents de déchets », véritables pays fait de cigarettes, bouteilles et autres sac plastiques, se sont formés dans les océans du monde, le plus gros étant grand de 34 millions de km², dans le Pacifique au large de la Californie. Inutile d’en savoir plus pour comprendre l’impact des déchets sur la faune et la flore.

zerowaste

La grande majorité des déchets que nous jetons pourraient être soit recyclés (27 %), soit traités biologiquement (63 %). Au lieu de cela, ils sont pour une partie stockés, pour l’autre incinéré.
Ne pas utiliser ces deux derniers modes de gestion des déchets permettrait de réduire drastiquement le coût du traitement, qui s’élève à 9,5 milliards €, dont 59% sont financés par les ménages et les collectivités. Également, cela limiterait la pollution provenant des incinérateurs et des zones d’enfouissement.

La solution : zéro déchet

Pour pallier à ce problème désastreux, une solution au final plutôt évidente a émergé : ce qu’on appelle le « zéro déchet », ou Zero Waste, du nom de l’ONG qui essaye de rendre concret ce projet. L’appellation est quelque peu optimiste, puisqu’il est très difficile de ne produire aucun déchet. Néanmoins, cette idée vise à réduire drastiquement la production de déchet, par le recyclage d’abord, mais également par la réutilisation des objets.
Pour certains, c’est une philosophie de vie, une manière de vivre. En effet, c’est dans la vie de tous les jours que l’on peut créer et utiliser les objets de manière à ce qu’il puisse être réutiliser ensuite par quelqu’un d’autre, et d’une autre manière. Cela crée une sorte de cycle naturel, qui veut à terme éliminer toute forme de stockage ou de destruction des déchets.

Ses bienfaits

Avec une population qui s’agrandit toujours plus vite, il y a toujours plus de personnes qui n’ont pas de ressources. Le « zéro déchet » permettrait de consommer beaucoup moins, et surtout donnerait une solution aux populations les plus désavantagées pour qu’elles n’aient plus un manque aussi grand. De plus, cela ferait gagner beaucoup d’argent aux collectivités, qui n’auront plus à payer pour un système de gestion des déchets.

En bref, le zéro déchet est une idée qui a beaucoup mûrie depuis ses débuts, en devenant une façon de vivre pour ses adeptes. Il faudra néanmoins convaincre le plus grand nombre pour que ça ait un réel impact sur la planète.

Recevez chaque mois un article exclusif (non-publié sur le blog) + l'ensemble des gestes écolonomiques à faire au quotidien :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *