La vie écolo coûte-t-elle vraiment plus cher ?

Posted on 21/06/2017 at 16 h 40 min

Pas de commentaire

Vous ne pouvez pas ne pas avoir entendu parler de la vie écolo. Réduire et trier ses déchets, acheter des produits bio et locaux, faire ses courses en vrac, diminuer drastiquement ses dépenses énergétiques, voire même fabriquer ses propres produits ménagers… Autant de gestes verts connus de tous, mais pas forcément bien compris. La preuve : si beaucoup de Français se déclarent l’âme écolo, peu ont déjà sauté le pas de la vie 100% bio, arguant souvent qu’elle reviendrait trop cher. Pourtant, l’écologie est loin d’être un gouffre financier. Bien au contraire, puisqu’à terme, elle s’avère même rentable.

économie énergie

Pas de bio sans vrac

Le portail vers la vie écolo, c’est souvent la nourriture. Acheter bio est à la portée de tous, pourtant une idée assez répandue voudrait que ce mode de vie s’avère plus cher. En fait, il faut prendre davantage de recul et envisager un mode de vie 100% bio. Si, à produit égal, les aliments bio sont effectivement plus onéreux, le mode de vie bio ne se limite pas qu’à l’achat de quelques aliments ponctuels. Si vous décidez de ne plus consommer que ce genre de produits, il viendra forcément un moment où vous déciderez d’acheter en vrac.

Les courses en vrac, même bio, amènent pas mal d’économies à long terme. À qualité équivalente, on estime qu’un produit en vrac revient à 30% moins cher que son équivalent emballé et acheté au supermarché. Si vous décidez d’aller plus loin et de devenir végétarien, les économies sont encore plus évidentes.

Éviter les supermarchés, c’est aussi s’écarter des achats impulsifs pas forcément utiles. Les produits transformés (des gâteaux aux chips, en passant par toutes les friandises qu’on achète sur un coup de tête) ne sont pas de première nécessité, mais peuvent facilement être fabriqués à la maison pour peu qu’on y consacre un minimum de temps. Ils reviennent ainsi beaucoup moins cher pour un résultat meilleur, et permettent de compenser certains produits qui sont inévitablement plus chers, comme le lait ou les œufs.

Baisser sa consommation = baisser sa facture

Vivre écolo, c’est aussi baisser ses dépenses d’énergie.  Attention cependant : cela ne veut pas dire vivre dans le froid pour économiser son argent; Simplement, en effectuant quelques travaux d’isolation dans son logement, il est possible de diminuer les pertes de chaleur et, par conséquent, de diminuer l’énergie utilisée afin de mieux de chauffer pour moins cher. Il est donc essentiel de choisir un bon fournisseur d’énergie et d’être vigilant sur sa consommation en utilisant des compteurs par exemple. Il peut être judicieux de réaliser un diagnostic immobilier  à Nantes ou ailleurs de son domicile également.

Pourquoi ? Parce que dans une maison mal isolée, les fenêtres laissent échapper entre 10% et 15% de la chaleur de votre domicile. Entre 20% et 25% de la chaleur totale s’échappe via les murs, et jusqu’à 30% peut s’échapper par l’intermédiaire des toits. Au final, avec une maison peu isolée, vous dépensez davantage d’énergie à réchauffer l’extérieur de votre logement que l’intérieur.

L’isolation thermique permet justement d’éviter ces pertes. Par conséquent, même si ces travaux sont coûteux, ils sont synonymes d’économies à long terme et peuvent rapidement être rentabilisés.

Si vous désirez pousser les choses plus loin, vous pouvez aussi faire de votre logement une maison passive. Les maisons passives ont cette particularité d’exploiter au maximum l’énergie solaire et les sources de chaleur métaboliques à l’intérieur de la maison (ses habitants, les appareils électriques,…) pour se chauffer de manière autonome, n’exigeant du chauffage que les semaines où le soleil reste absent avec une température négative. Difficile de dépenser moins.

Recevez chaque mois un article exclusif (non-publié sur le blog) + l'ensemble des gestes écolonomiques à faire au quotidien :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *