Comment fleurir les endroits les plus difficiles du jardin?

Posted on 08/07/2016 at 15 h 00 min

Pas de commentaire

Malgré l’idée précise dont on veut végétaliser son jardin, il est parfois difficile d’y parvenir compte tenu des exigences des plantes. Certaines auront besoin d’être plantées dans une terre très riche en matière organique, dans un sol bien drainé voire même lourd et de nature argileuse. Enfin, certaines plantes préféreront des expositions ensoleillées ou à l’inverse ombragées. Pour certaines de ces raisons, les jardiniers se résignent à végétaliser des parties de leur jardin jugées trop arides, trop exposées au vent, ou encore trop pauvres en humus… Mais il existe des végétaux qui s’adaptent à ces types de milieux et de climats dont l’usage dans les jardins ne fait que se développer depuis ces dernières années. Il s’agit des plantes vivaces qui en plus de s’adapter à des situations climatiques difficiles, sont pérennes d’une année sur l’autre et demandent peu d’entretien

Végétaliser un sol pauvre et sec avec les plantes vivaces

Peu de végétaux supportent les dures sécheresses estivales et ne peuvent survivre dans un sol sec exposé en plein soleil. Toutefois, certaines espèces de vivaces s’exaltent de ces conditions. De toutes formes, de toutes tailles et aux couleurs variées, les variétés de plantes vivaces sont nombreuses.

Ainsi pour végétaliser un sol sec exposé au soleil, vous pouvez opter par exemple  pour de l’Aethionema ‘’Warley Rose’’ ou encore du Lithodora diffusa ‘star’. Pour couvrir l’ensemble d’une surface exposée au soleil avec une terre très pauvre en éléments nutritifs, vous pouvez planter du Delosperma. Cette plante grasse résiste très bien à la sécheresse et demande peu d’entretien, si ce n’est qu’une taille basse à la fin de sa floraison.

Delosperma

Un plant de Delosperma en pleine floraison malgré un milieu difficile (sol sableux / Exposition plein sud).

Végétaliser un talus 

Les talus d’inclinaison plus ou moins variable sont des milieux difficiles pour les végétaux. En effet, sans l’intervention de l’homme, il sera très difficile d’y voir des végétaux se développer naturellement. Souvent, la terre d’un talus est pauvre en matière organique et relativement sèche surtout pour les milieux exposés en plein soleil.

Il faudra donc apporter du compost d’origine naturelle au talus pour fournir des éléments nutritifs aux futurs végétaux. De plus, plutôt que de voir un talus comme une contrainte il serait judicieux de s’en servir comme base de travail en créant notamment de petits étages artificiels grâce à des rochers ou des piquets de bois par exemple.

Cela permettra de retenir la terre pour favoriser le développement des végétaux. On peut donc par la suite planter des vivaces qui résistent bien à la sécheresse et demandent peu d’éléments nutritifs. Vous pouvez par exemple planter de l’Hélianthème, du Sedum acre ‘Aureum’, ou de l’Helxine verte.

Le Sedum est une plante grasse adepte des zones arides du jardin. Sa floraison à lieu tout l'été voire plus si le climat joue en sa faveur.

Le Sedum est une plante grasse adepte des zones arides du jardin. Sa floraison à lieu tout l’été voire plus si le climat joue en sa faveur.

Recevez chaque mois un article exclusif (non-publié sur le blog) + l'ensemble des gestes écolonomiques à faire au quotidien :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *