La permaculture en Anjou

Posted on 30/12/2016 at 14 h 34 min

Pas de commentaire

Depuis quelques années, on voit fleurir dans diverses communes les bacs des Incroyables Comestibles, l’idée est de mettre des plantes aromatiques, fruits et légumes à disposition de tout un chacun.
Après l’Australie, les pays anglo-saxons, une nouvelle tendance commence à germer et se faire remarquer dans les jardins en France récemment, il s’agit de la permaculture. Certains s’interrogent et c’est tant mieux car nous avons beaucoup à y gagner.
Logo_Permaculture

La Permaculture c’est quoi ?

La permaculture c’est un mélange d’observation de la nature, de savoir traditionnels et de découvertes scientifiques.
Le mot « permaculture » en lui-même est la contraction de « (agri)culture permanente ». Il fut inventé par Bill Mollison et David Holmgren dans les années 1970.
De nos jours plus encore, c’est se rendre compte de l’efficacité de l’écosystème et les solutions sont très simples. En tant qu’humain on se recentre au cœur de notre environnement, notre lieu de vie dans un objectif durable et soutenable.
La permaculture se base sur trois éthiques : préserver la terre, préserver les êtres humains et le juste partage des ressources en gérant nos besoins.
Permaculture

La permaculture pour préserver la terre.

Dans notre jardin existant ou non, tout ce qui est nécessaire pour mettre en place la permaculture est juste là, ce qu’il faut surtout , c’est réorganiser l’espace.
On respecte le rythme des saisons, on nourrit la terre avec la terre, à l’automne par exemple, on peut protéger la terre de son jardin avec ses feuilles mortes, pendant l’été on peut utiliser l’herbe tondue comme paillis naturel pour limiter les mauvaises herbes et alimenter le sol .
Et surtout, on découvre les avantages à placer telle plante aromatique, le basilic, par exemple, à côté des salades qui se fertilisent mutuellement, on utilise les astuces que la nature possède, on se rappelle que l’écosystème est productif .
Le nouveau jardin à une allure plus naturelle moins compartimentée. On y trouve dans certains cas les buttes de paille, des fleurs à coté de plantes certaines à l’ombre, d’autres dans une terre plus humide.
Plein de documentation et de sites existent pour bien se préparer à changer son système de culture.

La permaculture pour préserver l’être humain.

Comprimés par nos vies dans un stress quotidien, la permaculture parce qu’on renoue avec la nature, on interagit avec elle, nous offre la possibilité de s’en décharger.
La permaculture nous apprend à redevenir responsable, à retrouver des valeurs éthiques, à maîtriser nos besoins, à être plus efficaces.
On réaménage donc notre environnement et notre façon de vivre intelligemment.
On produit avec elle. On se replace dans le cercle.
Petit à petit, on étend ces principes à l’éducation, à notre habitat, à notre mode de consommation, à notre économie.

La permaculture pour partager ses ressources.

Le lien social se tisse dans un réseau concerné, les relations sociales évoluent dans une approche plus engagée.
On retrouve le plaisir des échanges, du partage, on se donne des astuces entre voisins, on demande à l’un s’il peut nous fournir en paille et en retour on partage ses graines.

Qu’en pensez-vous ? Prêts à renouer avec la nature ? Allez-vous inviter la permaculture dans votre jardin pour 2017 ?

Article rédigé par Aurélie T.


Recevez chaque mois un article exclusif (non-publié sur le blog) + l'ensemble des gestes écolonomiques à faire au quotidien :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *